Ghost Money

Après avoir lu Paris 2119 de Zep et de Bertail, je me suis intéressé aux BD de Bertail. Et je suis tombé sur Ghost Money. Je vous laisse découvrir l’histoire :

4e de couverture : 

Londres, novembre 2028. En pleine bousculade Lindsey est sauvée par une inconnue dont la grâce exotique est l’intelligence la séduisent aussitôt.
Auréolée de mystère, la richissime Chamza aime à parcourir le monde incognito dans son jet suborbital. Mais, tandis qu’une série d’attentats sanglants réveille les vieux démons du 11-Septembre, Lindsey prend peu à peu conscience des ombres qui gravites autour de sa nouvelle amie.
Soupçonnée par les Américains de financer la campagne de terreur qui secoue la planète. Chamza fait l’objet d’une surveillance d’un nouveau genre qui pénètre au plus profond de son intimité. Dans la partie de plus en plus vicieuse et violente qui se joue autour d’elle, Lindsey va alors faire figure de joker.
Elle n’imagine pas les risques qu’elle sera capable de prendre, par amour pour cette femme dont les silences recouvrent de vertigineux secrets. Et elle n’a pas idée de la révélation qui l’attend quand tombera enfin la réponse à la seule question qui compte : en prenant fait et cause pour cette puissante et dangereuse amie, Lindsey a-t-elle vraiment choisi le bon camp ?

L’histoire nous place dans la peau de Lindsey qui va avoir son monde totalement chamboulé. L’action sera présente du début à la fin tout comme le suspense. J’ai beaucoup aimé l’aspect science-fiction – thriller de l’album, même si certaines inventions futuristes ne sont pas ou plus utilisées au fur et à mesure de l’avancé de l’histoire. Dommage. Les dessins sont superbes tout comme pour Paris 2119, je verrais bien une série qui reprendrait les grandes lignes de Ghost Money, peut-être pas tous les aspects, mais un fil rouge similaire. L’on retrouve un peu un scénario à la « Homeland », mélangé à du Snowden tout ça dans un cadre futuriste, ce qui nous fait un redoutable thriller d’espionnage ancré dans la réalité.

Je possède la version « intégrale » de l’oeuvre, cela veut dire que les 5 volumes sont compris dans 1. Et à la fin de celui-ci, nous avons un superbe porte-folio et une postface avec des prises de vue en photo des décors qui ont servi à créer dans l’ambiance des aventures dans la fictive République tashkite et les mots des auteurs avec leurs influences pour créer cette fiction. Une fois lut, cela nous apporte un regard plus précis sur cette bande dessinée et on la savoure davantage. Encore une grande recommandation de ma part. J’ai vraiment un énorme plaisir à retrouver des BD d’excellentes qualités en ce début d’année.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.