Dix petits nègres – Agatha Christie

Ok, le titre n’est pas vraiment dans l’air du temps. D’ailleurs en anglais, ils l’ont renommé en « Ten Littles Indians » puis « And Then There Were None« . L’intitulé ne tombe pas par hasard, mais d’une comptine (je vous la mets en toute fin d’article afin de ne pas vous spoiler). Le livre est vraiment excellent. L’enquête prenante d’un bout à l’autre et nous ne devinerons pas facilement le dénouement et c’est très bien ainsi.

4e de couverture :

L’île du Nègre ! Elle est au cœur des histoires les plus folles… Selon certains elle viendrait d’être achetée par une star de Hollywood, l’Amirauté britannique y conduirait des expériences classées secret-défense… Aussi quand les dix invités d’un hôte mystérieux y sont conviés pour passer des vacances, tous s’y précipitent ! Le sinistre compte à rebours peut alors commencer…

Mon avis :

Les quelque 244 pages que compte ce roman policier, ce lit à une vitesse folle. Nous voulons en apprendre davantage page après page du carnage sur cette île du Nègre. Agatha Christie nous mène d’une main de maître où elle lui en chante. Nous la suivons sans effort et avec grand plaisir. Les protagonistes sont tous bien préparés et tous marqués d’une étiquette de coupable. Ce qui nous fait mener l’enquête mot après mot suspect après suspect. Ne connaissant absolument pas l’histoire, j’en étais ravi de l’épilogue.

L’intrigue a déjà été adaptée plusieurs fois en long métrage, séries (qui est diffusée sur TF1 séries  films, je vous mets la bande-annonce plus bas)ou encore en bande dessinée, et j’imagine bien que plusieurs films s’en inspirent pour leur scénario (je ne vous mets pas la liste, sinon cela pourrait vous spoiler) et piqué des idées par-ci, par-là.

Je suis tombé sur ce livre en cherchant de bons romans d’une durée courte (après le pavé de 1200 pages qu’est Jonathan Strange & Mr Norrell… il me faillait quelque chose de plus bref et de plus léger). Je m’y suis empressé à le lire … et quelle belle surprise ! Je vais m’intéresser de plus près à l’oeuvre de cette grande écrivaine. J’avais beaucoup aimé le meurtre de l’Orient-Express au cinéma et j’ai déjà une idée de mes prochaines lectures de cette écrivaine de talent.

Bande-annonce de la série sur TF1 : 

Attention Spoiler; voici la fameuse comptine : 

 

 

 

 

 

Dix petits nègres s’en furent dîner,
L’un d’eux but à s’en étrangler
N’en resta plus que neuf.

Neuf petits nègres se couchèrent à minuit,
L’un d’eux à jamais s’endormit
N’en resta plus que huit.

Huit petits nègres dans le Devon étaient allés,
L’un d’eux voulut y demeurer
N’en resta plus que sept.

Sept petits nègres fendirent du petit bois,
En deux l’un se coupa ma foi
N’en resta plus que six.

Six petits nègres rêvassaient au rucher,
Une abeille l’un d’eux a piqué
N’en resta plus que cinq.

Cinq petits nègres étaient avocats à la cour,
L’un d’eux finit en haute cour
N’en resta plus que quatre.

Quatre petits nègres se baignèrent au matin,
Poisson d’avril goba l’un
N’en resta plus que trois.

Trois petits nègres s’en allèrent au zoo,
Un ours de l’un fit la peau
N’en resta plus que deux.

Deux petits nègres se dorèrent au soleil,
L’un d’eux devint vermeil
N’en resta plus qu’un.

Un petit nègre se retrouva tout esseulé
Se pendre il s’en est allé
N’en resta plus… du tout.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.