La fin du Mythe du Cthulhu – Lovecraft

J’ai lu les oeuvres majeures de la mythologie du Cthulhu, et je n’en suis pas déçu (ou peut-être juste : la maison de la sorcière et La Quête onirique de Kadath l’inconnue), je me retrouve quand même avec plein de questions. D’où viennent ses anciens ? Que veulent-ils ? Les protagonistes qui se rencontrent, que vont-ils faire par la suite ? Je pense qu’il y a volontairement des questions ouvertes et de laisser planer le doute sur des détails de l’histoire ce qui permet de laisser place à notre imagination et interprétation.

Pour ma part, j’imagine une autre fin. Les personnages se sont retrouvés afin de créer une sorte de ligue anti-ancien. Ils voyagent et luttent contre les dangers maléfiques et les cultistes présents dans le monde entier fort de leur savoir-faire, ouvrage de sorcellerie et connaissances acquises lors de leurs aventures effrayantes. Toujours d’après ma volonté, ils y sont arrivés, parce que nous n’avons plus entendu parler des menaces monstrueuses (enfin dans mon imagination extrapolée). Les personnages ont péri au fur et à mesure des années qui suivent les livres et cette ligue étouffe au possible les faits et gestes au commun des mortels pour ne pas créer davantage de fidèles ou d’effrois.

Pour rappel, l’imaginaire de Howard Phillips Lovecraft nous raconte le mythe du Cthulhu au travers de ses nouvelles (principalement):

  • Dagon (1917) [Lu];
  • L’Appel de Cthulhu (1926) [Lu];
  • L’Affaire Charles Dexter Ward (1927) [Lu];
  • L’Abomination de Dunwich (1928) [Lu];
  • Les Montagnes hallucinées (1931) [Lu];
  • La Maison de la sorcière (1933) [Lu];
  • Dans l’abîme du temps (1936) [Lu];
  • Le Cauchemar d’Innsmouth (1936) [Lu].

L’abomination de Dunwich :

4e de couverture

Dunwich, petit village lugubre cerné par les collines du Massachusetts, est le théâtre d’événements étranges et inquiétants. Le mystère plane autour de la naissance de Wilbur Whateley et le mauvais sort semble s’acharner sur sa famille. Après une enfance solitaire, Wilbur, guidé par ses instincts maléfiques, dérobe un livre de sorcellerie, le Necronomicon… Verrouillez les portes, calfeutrez les fenêtres et allumez toutes les lumières avant d’ouvrir ce livre…

Une histoire très prenante, on veut découvrir tous les mystères de cette épopée. Que va-t-il arriver des héros, quelle est cette horreur, arrivera-t-on a s’en débarrasser… ? Pour moi, il est dans le même genre que les montagnes hallucinées.

La maison de la sorcière :

4e de couverture

Le héros de cette histoire est un étudiant en mathématiques, qui vit dans une chambre de bonne d’un quartier similaire au quartier latin parisien. Les rumeurs disent que sa mansarde fut occupée, deux siècles plus tôt, par une vieille femme jugée sorcière par ses contemporains, capable de voyager dans différentes dimensions du réel, et dont l’esprit n’aurait pas tout à fait quitté les lieux. Notre narrateur, à l esprit aiguisé et fatigué par ses études poussées, fait des rêves de plus en plus étranges. Perd-il totalement pied ou a-t-il trouvé le chemin, guidé par cette sorcière, vers la contrée des rêves ?

Une histoire d’horreur avec une sorcière, je n’ai pas trop accroché avec le texte. J’ai dû quelque peu me forcer à finir ma lecture. De loin pas le meilleur de Lovecraft.

Cauchemar d’Innsmouth :

4e de couverture

 Un jeune homme passionné d’antiquités et de généalogie entame une visite de la Nouvelle-Angleterre lorsque son attention se porte sur une mystérieuse ville sinistrée et lugubre répondant au nom d’Innsmouth. Inexorablement attiré par elle, il ignore les nombreuses mises en garde, les glaçantes rumeurs et les effroyables légendes à son sujet et décide de s’y rendre. Quelle est cette mystérieuse maladie qui semble affecter les habitants d’Innsmouth ? Que se passe-t-il sur le récif du diable au large du port les nuits de pleine lune ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses dans une expérience qui va s’avérer bien plus profonde que le narrateur n’aurait pu l’imaginer. 

Peut-être le meilleur de l’auteur avec l’appel du Cthulhu, les montagnes hallucinées et l’abomination de Dunwich. Il y a énormément de suspense dans cette lecture. Le récit nous absorbe complètement et l’on dévore les paragraphes.

Quels livres j’ai adorés et que je vous recommande ?

Comme vous l’avez lu ci-dessous, je vous recommande de vous intéresser aux ouvrages suivant :

  • L’appel du Cthulhu
  • L’affaire Charles Dexter
  • Les montagnes hallucinées
  • L’abomination de Dunwich
  • Le cauchemar d’Innsmouth

Par contre pour l’ordre, je ne vous sauvais bien vous conseiller. Ci-dessus, ils sont dans l’ordre chronologique de parution. J’ai découvert qu’il existe une vingtaine d’histoires qui compose la collection du mythe du Cthulhu, mais j’ai lu une bonne dizaine des oeuvres majeures de Lovecraft. Après tous ces romans,  je me dis que les écrits sont vraiment parfaits pour la production de plusieurs films avec cette base incroyable, voire une série mystique-horreur qui ne manquerait pas de plaire à énormément de monde.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.