L’Arabe du futur

Quelle claque ! J’ai lu les 4 premiers tomes de cette saga en un rien de temps. Suivre l’histoire de Riad Sattouf dans ces 4 bande-dessinées est juste un grand plaisir. Encore une fois j’adore les dessins qu’offre cette série originale et pleine de savoir.

4e de couverture : 

Un roman graphique où Riad Sattouf raconte sa jeunesse dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez al-Assad.
Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.
En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête : que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.
L’Arabe du futur sera publié en trois volumes. Ce premier tome couvre la période 1978-1984.

Avec ces romans graphiques, je m’ouvre à une culture que je ne connais absolument pas. Je me sens totalement étranger et tout me parait loin. Mais au fil des cases, une vie d’un enfant ici ou là-bas est similaire, par moment, à la nôtre, chacun à ses soucis, plus ou moins complexes et durs. Mais ses similitudes me plongent encore davantage dans ma soif de connaissance. Je me lance dans des recherches sur internet pour connaître le climat géopolitique de l’époque dans chacun des pays où se trouve la famille Sattouf. Je souffre beaucoup avec la maman et le petit Riad à chaque rebondissement. Et la joie est tout autant communicative. J’attends avec impatience les deux derniers volets (tomes 5 et 6) pour connaître la suite de cette vie trépidante. Bravo à Riad Sattouf d’être devenu un grand artiste et d’avoir le courage de nous partager sa vie.

Biographie de l’auteur

Riad Sattouf est l’auteur de nombreuses bandes dessinées, parmi lesquelles Retour au collège, Pascal Brutal (Fauve d’or 2010) ou La vie secrète des jeunes. Il est également cinéaste (Les beaux gosses, César du meilleur premier film ; Jacky au royaume des filles).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.