Marais salants de Noirmoutier

Lors de mes vacances en France nous avons visité un marais salant à Noirmoutier. Vous vous imaginez bien ce qu’est un marais salant. Mais savez-vous comment cela fonctionne ?

L’eau de mer contient environ 35g de sel par litre. De là, on va pouvoir en extraire le sel en l’exposant au soleil et au vent. Cela va évaporer l’eau et nous laisser du sel cristallisé. Un marais salant se situe en général à proximité de la mer. Par un petit cours d’eau, on va irriguer l’eau de mer dans des bassins avec la gravité. On remplit les bassins du printemps jusqu’à l’automne, le reste de l’année il ne fait pas assez chaud et c’est l’occasion de les entretenir. L’eau parcourt un itinéraire précis qui favorise sa concentration en sel. Et là il n’y plus qu’à attendre.

Pour la récolte, le saliculteur va écumer le sel à la surface de l’eau pour récupérer ce que l’on appelle la fleur de sel, la partie « noble » du sel, puis il va l’égoutter et le sécher au soleil. Puis il nous restera le gros sel au fond du bassin. Lui est en contact avec la glaise du fond et sera un peu plus gris, mais surtout plus gros. Il est également égoutté et séché au soleil. Voilà, « rien de plus compliqué ».

Une exploitation comme celle-ci-dessous arrive à produire 10t de sel par année.

En Suisse on trouve du sel et il très très souvent complété avec de l’iode et du fluor. Pour lutter que le crétinise, combattre les goitres et renforcé l’émail des dents pour prémunir les caries. (par exemple saline de Bex https://www.seldesalpes.ch/fr/mines-de-sel/).
Le sel est un exhausteur de goût, c’est pourquoi nous aimons bien un plat avec son sel. Un plat fade devient plus goûteux avec l’ajout de sel.
C’est le sel de la vie !

Le sel, à petites doses, reste un élément indispensable. Il permet de maintenir une pression artérielle correcte et prévient les troubles liés à une concentration insuffisante de sel dans le sang (hyponatrémie) telle qu’elle se voit dans certains cas de déshydratation. Le besoin minimal physiologique est autour de 2 g /jour. Une consommation trop basse de sels pourrait même majorer le risque de survenue de maladies cardio-vasculaires. En mars 2003, l’OMS conclut que la quantité de sel absorbée doit être inférieure à 5 grammes par jour. Trop sel n’est pas bon, et va augmente la tension, faire de la rétention d’eau; n’en abuser pas. (wiki)

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.