Don Quichotte

Don Quichotte est le roman le plus vendu au monde, devant Harry Porter, le seigneur des anneaux ou encore le petit prince. Petit, je regardais un dessin animé racontant les histoires de Don Quichotte. Mais depuis le temps, j’ai oublié toute l’histoire. Elle est pourtant très riche. J’ai redécouvert le chevalier de la Mancha, au travers du podcast de France Culture : le Feuilleton. Cette émission met en radio les livres, lu et joué, la plupart du temps, par des comédiens de la comédie française (un de mes podcasts préférés d’ailleurs, je ferai prochainement, un article sur une sélection de podcasts que j’apprécie).

4e de couverture :

Mythe du chevalier se battant contre les moulins à vent, dessin de Gustave Doré, de Picasso, de Dalí, tel est le don Quichotte qui survit aujourd’hui dans nos mémoires. Pourtant, ce fou de littérature, ce dévoreur de romans de chevalerie, qui part à l’aventure pour voir si ce que disent les livres est vrai, est le héros du premier roman moderne.

Retraduire Don Quichotte, c’est tenter de redonner au lecteur d’aujourd’hui le même plaisir et la même passion qu’éprouvèrent les lecteurs contemporains de Cervantes. En restituant l’originalité des dialogues et des jeux de mots, en faisant rebondir l’aventure qui va et vient entre réalité et fiction, en rendant à Sancho sa dimension de personnage, Aline Schulman fait tout à coup surgir la merveilleuse modernité du Quichotte enfouie sous un palimpseste de traductions archaïques.

Don Quichotte et Sancho Pança un duo qui fonctionne à merveille, le chevalier rêveur qui a trop lu de livres sur la chevalerie, et l’écuyer qui suit tout en étant terre à terre, mais qui ne peut s’imposer à l’imaginaire du héros. L’histoire est pleine d’humour et de situations cocasses. On adore avancer dans les périples de notre binôme et de connaître leurs nouvelles mésaventures au fil des mirages que Don Quichotte aperçoit. D’ailleurs le roman est tellement ancré dans notre culture que tout le monde connaît l’expression : se battre contre des moulins à vent. L’histoire vieille de plus de 400 ans reste encore très moderne et adaptable à notre société.

Don Quichotte au cinéma, prochainement (peut-être) :

Depuis quelques semaines, on voit sur internet la bande-annonce du film l’homme qui tua Don Quichotte. Un film qui a eu plein de problèmes de production. Commencé en 1999 avec Jean Rochefort (qui aurait été parfait pour le rôle) et Johnny Depp. Le tournage vire aux catastrophes entre avions militaires lors de prise de scène, pluies diluviennes et une hernie discale pour l’acteur principal, tout cela provoqua l’arrêt du tournage avec le retard cumulé. Un documentaire retrace les mésaventures : lost in La Mancha.

Terry Gillian ( le réalisateur et scénariste) essaya une deuxième tentative avec Robert Duvall et Ewan McGregor en 2008, mais le manque de financement fera d’elle un nouvel échec.

Puis un troisième essai avec Owen Wilson à la place de Ewan McGregor se solda par le même manque d’argent.

Quatrième tentative, avec cette fois John Hurt et Jack O’Connell. Celle-ci tout autant maudite que les autres, décela à John Hurt un cancer du pancréas en 2015 qui ne put plus tourner.

5e, mais toujours pas de succès. Querelle entre réalisateur et producteur. Le film s’arrête à nouveau.

Dernière tentative avec les acteurs : Jonathan Price, Adam Driver, Olga Kurylenko, Stellan Skarsgård et Rossy de Palma. La fin du tournage est annoncée le 4 juin 2017. La malédiction est enfin finie pour ce film, en espérant qu’il soit à la hauteur de son attente. En tout cas j’ai envie d’aller le voir, bien que j’aurai préféré voir Jean Rochefort dans le rôle de Don Quichotte. Si tout va bien il sera diffusé lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes le 19 mai 2018.

Synopsis :

Toby, un réalisateur de pubs désabusé, se rend en Espagne pour un tournage. Il y rencontre un gitan qui lui offre une copie du film de jeunesse — une adaptation lyrique de l’histoire de Don Quichotte — que Toby avait réalisé dans la région il y a quelques années. Ému de cette redécouverte, Toby part à la recherche du petit village où il avait tourné ce film et se trouve mêlé à toute une suite de catastrophes.

Bande-annonce  l’homme qui tua Don Quichotte :

Je vous suggère de lire (ou relire l’histoire) de Don Quichotte ou d’écouter le podcast de France Culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.