Double assassinat dans la rue Morgue / La lettre volée

J’avais énormément entendu parler de cet auteur que l’on ne présente plus, Edgar Allan Poe, mais je ne m’y suis jamais intéressé à ses écrits. Après avoir écouté plusieurs podcasts sur l’écrivain, je me suis lancé dans la lecture de deux de ses nouvelles ; Double assassinat dans la rue Morgue et La lettre volée. Et je ne suis pas déçu de mes lectures. Une excellente surprise.

4e de couverture :

En pleine nuit, des cris effrayants réveillent les habitants de la rue Morgue, à Paris. Ils vont bientôt découvrir les cadavres atrocement mutilés d’une jeune fille et de sa mère. Des meurtres qui auraient pu rester inexplicables, sans la présence d’Auguste Dupin, un jeune et brillant détective amateur… La plus célèbre nouvelle d’Edgar Allan Poe, suivie de la non moins énigmatique Lettre volée.

Nous découvrons le détective Auguste Dupin qui est à mi-chemin d’un Hercule Poirot et d’un Sherlock Holmes. Dans les premières parties des nouvelles, il nous explique la perception et la réflexion en prenant exemple des échecs puis un jeu de pair-impair avec des billes. Le joueur expérimenté qui se déconcentre le moins gagne aux échecs tandis qu’avec un jeu avec des règles plus « simples », le joueur le plus expérimenté gagne la partie. Ou encore, comment se mettre à la place de son opposant en réfléchissant bien, en calculant ses coups à l’avance et surtout anticiper ceux de son adversaire. Il nous l’explique pour nous faire comprendre que c’est pareil avec ses enquêtes. La concentration, l’intelligence et l’expérience sont les atouts de notre protagoniste. Puis il y a la mise en place, l’enquête et sa solution qui nous captive tout autant.

J’aime beaucoup les premières parties des deux histoires, Edgar Allan Poe pose des faits qui vont être mis en pratique dans l’enquête qui suit. De là, tout démarre par une histoire très simple (voir un fait divers), mais avec une analyse experte d’Auguste Dupin qui va livrer la solution à l’enquête. Comme je le mentionnais ci-dessus, ces trois détectives (Dupin, Holmes et Poirot) ont un très bon flair et le style est quelque peu similaire (et qui est un genre que j’affectionne énormément). Je suis un peu déçu de n’avoir pas lu plus tôt cet auteur qui fait partie des classiques du genre. Je vais rajouter à ma pile à lire quelques autres écrits de Edgar Allan Poe, mais aussi quelques-uns d’Agatha Christie et de Conan Doyle pour continuer sur ce genre qui me plaît tant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.